•  FLORILEGE : Amin Maalouf

     

     D'une manière ou d'une autre, tous les peuples de la

    Terre sont dans la tourmente. Riches, pauvres,

    arrogants ou soumis, occupants, occupés, ils sont - nous

    sommes - embarqués sur le même radeau fragile, en

    train de sombrer ensemble. Cependant nous continuons

    à nous invectiver et à nous quereller sans nous soucier

    de la mer qui monte.

    Le dérèglement du monde : Quand nos civilisations s'épuisent 

     

    lorsqu'on sent le monde sur le point de chavirer, que

    lque chose dérègle : les hommes sombrent soit dans

    l'extrême dévotion soit dans l'extrême débauche

    Le Périple de Baldassare 

     

    Il ne sert à rien de regretter sa jeunesse,

    Ni de maudire la vieillesse,

    Ni d'avoir peur de la mort,

    Ta vie, c'est la journée que tu es en train de vivre,

    Rien d'autre. Alors divertis-toi, sois heureux,


    Et sois prêt à partir.

    Origines 

     

    J'ai plaisir à écouter les autres, à m'embarquer par la

    pensée dans leurs récits, à épouser leurs dilemmes.

    Mais l'écoute, qui est une attitude de générosité, peut

    devenir une attitude prédatrice si l'on se nourrit de

    l'expérience des autres et qu'on les prive de la sienne.

    Les désorientés 

     

    Moi j'essayais de le consoler en lui disant qu'en

    matière de mariage, la perspicacité ne compte pas pour

    grand chose, que c'est une loterie aveugle, et qu'on ne

    découvre qu'après si l'on a tiré le bon ou le mauvais numéro. Je ne le disais pas seulement pour le consoler,

    je le pense sincèrement. Dans les milieux traditionnels,

    où on ne se fréquente pas du tout avant les noces, où

    on n'a même pas le droit de se parler en tête-à-tête

    avant de se lier à vie, le mariage est comme ces

    bonbons chinois qu'on t'offre à la fin des repas. Tu en

    prends un au hasard, tu l'ouvres, tu déroules le papier

    qui est à l'intérieur, et il t'annonce ton avenir.

    Dans les milieux plus évolués, on se fréquente; on a, en

    théorie, l'occasion de se jauger. Mais en pratique, on

    se trompe à peu près autant. Parce que le mariage est

    une institution calamiteuse.

    Les désorientés 

     

    - Ma maitresse dit: c'est parce que des hommes comme

    toi se détournent de la politique que nous sommes si

    mal gouvernés. Elle estime que tu as toutes les qualités

    pour être un excellent vizir.

    - Dis-lui que les qualités qu'il faut pour gouverner ne

    sont pas celles qu'il faut pour accéder au pouvoir. Pour

    bien gérer les affaires, il faut s'oublier, ne

    s'intéresser qu'aux autres, surtout aux plus

    malheureux; pour arriver au pouvoir, il faut être le plus

    vide des hommes, ne penser qu'à soir-même, être prêt

    à écraser ses plus proches amis. Et moi je n'écraserai

    personne

     Samarcande

     

    Amine Maalouf (Membre de l'académie française)


    2 commentaires
  •  

    FLORILEGE : Michel Houellebecq (2)

     

     

     ***Qu'est-ce qui définit un homme ? Quelle est la question que l'on pose en premier à un homme lorsque l'on souhaite s'informer de son état ?
    C'est sa place dans le processus de production qui définit avant tout l'homme occidental.

     ***On peut travailler en solitaire pendant des années, c'est même la seule manière de travailler à vrai dire ; vient toujours un moment où l'on éprouve le besoin de montrer son travail au monde, moins pour recueillir son jugement que pour se rassurer soi-même sur l'existence de ce travail, et même sur son existence propre, au sein d'une espèce sociale l'individualité n'est qu'une fiction brève.

    La carte et le territoire

     

    ***Sous nos yeux, le monde s’uniformise ; les moyens de télécommunication progressent ; l’intérieur des appartements s’enrichit de nouveaux équipements. Les relations humaines deviennent progressivement impossibles, ce qui réduit d’autant la quantité d’anecdotes dont se compose une vie. Et peu à peu le visage de la mort apparaît, dans toute sa splendeur. Le troisième millénaire s’annonce bien.

     ***«Sous couvert de reconstruction du moi, les psychanalystes procèdent en réalité à une scandaleuse destruction de l'être humain.»

    Extension du domaine de la lutte

     

     ***"Je pense qu'elle va trouver que tu es trop vieux..."
    Oui c'était ça, j'en fus convaincu dès qu'elle le dit, et la révélation ne ma causa aucune surprise, c'était comme l'écho d'un choc sourd, attendu. La différence d'âge était le dernier tabou, l'ultime limite, d'autant plus forte qu'elle restait la dernière, et qu'elle avait remplacé toutes les autres. dans le monde moderne on pouvait être échangiste, bi, trans, zoophile, SM, mais il était interdit d'être vieux.

     ***À travers les chiens nous rendons hommage à l'amour, et à sa possibilité. Qu'est-ce qu'un chien, sinon une machine à aimer?

    La Possibilité d'une île

     

     ***Lorsque la vie amoureuse est terminée, c'est la vie dans son ensemble qui acquiert quelque chose d'un peu conventionnel et forcé. On maintient une forme humaine, des comportements habituels, une espèce de structure ; mais le coeur, comme on dit, n'y est plus.

    *** Seuls les dragueurs expérimentés, cyniques et sans scrupule se sentent à la hauteur ; ce sont donc en général les êtres les plus vils qui obtiennent le trésor de leur virginité, et ceci constitue pour elles le premier stade d’une irrémédiable déchéance.

    Les particules élémentaires

     

     Un poète mort n'écrit plus. D'où l'importance de rester vivant.

     Poésies

     

     


    votre commentaire
  •  

    FLORILEGE : Michel Houellebecq

     

     

     J'ai connu plusieurs types, dans ma vie, qui voulaient devenir artistes, et qui étaient soutenus par leurs parents ; aucun n'a réussi à percer. C'est curieux, on pourrait croire que le besoin de s'exprimer, de laisser une trace dans le monde, est une force puissante ; et pourtant en général ça ne suffit pas. Ce qui marche le mieux, ce qui pousse avec la plus grande violence les gens à se dépasser, c'est encore le pur et simple besoin d'argent.

    la carte et le territoire

    Jusqu'au bout je resterai un enfant de l'Europe, du souci et de la honte ; je n'ai aucun message d'espérance à délivrer. Pour l'Occident je n'éprouve pas de haine, tout au plus un immense mépris. Je sais seulement que, tous autant que nous sommes, nous puons l'égoïsme, le masochisme et la mort. Nous avons créé un système dans lequel il est devenu simplement impossible de vivre ; et, de plus, nous continuons à l'exporter

    Plateforme

     

    ... toutes les théories de la liberté, de Gide à Sartre, ne sont que des immoralismes conçus par des célibataires irresponsables.

    La carte et le territoire

     

     La solution des utopistes – de Platon à Huxley, en passant par Fourier – consiste à éteindre le désir et les souffrances qui s’y rattachent en organisant sa satisfaction immédiate. A l’opposé, la société érotique-publicitaire où nous vivons s’attache à organiser le désir, à développer le désir dans des proportions inouïes, tout en maintenant la satisfaction dans le domaine de la sphère privée. Pour que la société fonctionne, il faut que le désir croisse, s’étende et dévore la vie des hommes. (p.200)

     Les particules élémentaires

     

     "Vous savez ce qu'affirme Comte," dit-il, "que l'humanité est composée de davantage de morts que de vivants. Eh bien j'en suis là, maintenant, je suis surtout en contact avec des morts..."

    La carte et le territoire

     

     Jeunesse, beauté, force : les critères de l'amour physique sont exactement les mêmes que ceux du nazisme.

    La Possibilité d'une île

     

     On peut travailler en solitaire pendant des années, c'est même la seule manière de travailler à vrai dire ; vient toujours un moment où l'ont éprouve le besoin de montrer son travail au monde, moins pour recueillir son jugement que pour se rassurer soi-même sur l'existence de ce travail, et même sur son existence propre, au sein d'une espèce sociale l'individualité n'est qu'une fiction brève.

     La carte et le territoire

     

     Mais je ne comprends pas, concrètement, comment les gens arrivent à vivre. J'ai l'impression que tout le monde devrait être malheureux; vous comprenez, nous vivons dans un monde tellement simple. Il y a un système basé sur la domination, l'argent et la peur - un système plutôt masculin, appelons-le Mars; il y a un système féminin basé sur la séduction et le sexe, appelons-le Vénus. Et c'est tout. Est-il vraiment possible de vivre et de croire qu'il n'y a rien d'autre ?

     Extension du domaine de la lutte

     

    Michel Houellebecq est un écrivain français. Poète, essayiste, romancier et réalisateur,

     

     


    2 commentaires
  •  FLORILEGE : Amin Maalouf

     

     Lorsque la foi devient haineuse, bénis soient ceux qui doutent !

    Le Périple de Baldassare

     

    Lorsque l'esprit des hommes te paraîtra étroit, dis-toi que la terre est vaste. N'hésite jamais à t'éloigner, au-delà de toutes les mers, au-delà de toutes les frontières, de toutes les patries, de toutes les croyances.

    Léon l'Africain

     

    La sagesse est la vertu oubliée de notre temps. Un savant qui n'est pas aussi un sage est, soit dangereux, soit, dans le meilleur des cas, inutile.

    Le premier siècle après Béatrice

     

    Quand on est riche, en or ou en savoir, on doit ménager l'indigence des autres.

    Léon l'Africain

     

    Chacun d'entre nous devrait être encouragé à assumer sa propre diversité, à concevoir son identité comme la somme de ses diverses appartenances, au lieu de la confondre avec une seule, érigée en appartenance suprême, et en instrument d'exclusion, parfois en instrument de guerre

    Les Identités meurtrières

     

    Parmi les ingrédients qui composent la vraie sagesse, on oublie trop souvent la lampée de folie.

    Le Périple de Baldassare

     

    Le pays dont l’absence m’attriste et m’obsède, ce n’est pas celui que j’ai connu dans ma jeunesse, c’est celui dont j’ai rêvé, et qui n’a jamais pu voir le jour

    lorsqu'on sent le monde sur le point de chavirer, quelque chose dérègle : les hommes sombrent soit dans l'extrême dévotion soit dans l'extrême débauche

    Les désorientés

     

    "Beaucoup d'Européens ont une femme et une maîtresse, avec des enfants de l'une et de l'autre; mais si l'islam dit qu'on peut épouser les deux, c'est l'idée d'un double mariage qui devient scandaleuse, outrancière, immorale, et c'est la liaison illégitime qui devient respectable."

    Les désorientés

     

    Ce n'est jamais l'amour qui nous trahit c'est nous qui trahissons l'amour

    L'Amour de loin

     

    Le bonheur s'embusque dans la monotonie.

    Samarcande

     Amin Maalouf: Ecrivain francophone d’origine libanaise,membre de l'Académie Française.

     


    votre commentaire
  •  

    FLORILEGE: Le bonheur

     

    Katherine Pancol

    J'ai compris que le bonheur, ce n'est pas de vivre une petite vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le bonheur, c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle.

    Claudette Vidal

    Que reste-t-il quand il n’y a plus de « je » avec ses concepts, ses goûts, ses intentions, ses peurs et ses propres souvenirs ? Il ne reste rien, que du vide plein de vie ; c’est la vacuité. Quand je ne suis plus rien, je peux être tout.

    Matthieu Ricard

    Le bonheur est le résultat d'un mûrissement intérieur. Il dépend de nous seuls, au prix d'un travail patient, poursuivi de jour en jour. A long terme, le bonheur et le malheur sont donc une manière d'être ou un art de vivre.

    Anaïs Nin

    Il m'a fallu toute une vie pour comprendre que le bonheur se trouve dans les petites choses et non dans les paroxysmes de l'extase.

    Aksysmundi

    La plénitude réside dans la vacuité. N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien. 

    Helen Keller

    Lorsqu’une porte du bonheur se ferme, une autre s’ouvre; mais parfois on observe si longtemps celle qui est fermée qu’on ne voit pas celle qui vient de s’ouvrir à nous.


    votre commentaire
  •  

    FLORILEGE : La misère

     

    La misère n'est pas une fatalité, elle vient de notre incapacité à penser le partage. "
     l'Abbé Pierre ; Pensées (1912-2007)

    " La richesse est devenue une insulte à la misère. "
     Claude Lelouch ; Ces années-là - 2008.

    " Être un homme, c'est connaître la honte en face d'une misère. "
    Antoine de Saint-Exupéry ; Terre des hommes - 1939.

    " Les misères de la vie enseignent l'art du silence. "
     Sénèque ; Thyeste, 319 - env. 60 ap. J.-C.

    " L'opulence a sa misère ; elle est lâche et tient à la vie. "
    Euripide ; Les Phéniciennes, 597 - Ve s. av. J.-C.

    " Quand le peuple a faim, le peuple a froid, la misère le pousse au crime ou au vice. "
     Victor Hugo ; Claude Gueux - 1834.

    " Il y a dans le monde trop de misères à soulager ! "
    Robert Louis Stevenson ; L'Île au trésor - 1883


    votre commentaire
  •  

    FLORILEGE :  	Vladimir Jankélévitch

     

        « Là où manque la joie, la sincérité, la conviction passionnée, la spontanéité du cœur, il y a de la place pour les industriels de l'érotisme. Erotisme et violence sont les deux alibis d'une époque foncièrement privée d'amour et qui trouve dans l'échauffement sexuel, je ne sais quelle compensation à son incurable sécheresse »

     "C'est en plein tintamarre qu'il faut prêter l'oreille au chuchotement imperceptible de Dieu."

    " Quand on pense à quel point la mort est familière, et combien totale est notre ignorance, et qu'il n'y a jamais eu aucune fuite, on doit avouer que le secret est bien gardé !"

     "Le pur amour désintéressé est l'oubli de soi."

     "Qui fuit la mort fuit la vie, car la mort est la vie même."

    «L’homme est infiniment grand par rapport à l’infiniment petit et infiniment petit par rapport à l’infiniment grand ; ce qui le réduit presque à zéro.»

     

     


    votre commentaire
  •  

    FLORILEGE : Platon

     

     "Connais-toi toi-même."

    "Dans tous les cas, mariez-vous. Si vous tombez sur une bonne épouse, vous serez heureux ; et si vous tombez sur une mauvaise, vous deviendrez philosophe, ce qui est excellent pour l'homme."

    "Je ne suis ni Athénien, ni Grec, mais un citoyen du monde."

    "Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien."

    "Un trésor de belles maximes est préférable à un amas de richesses."

    "Il n'y a point de travail honteux."

    "Le bonheur c'est le plaisir sans remords."

    "Le temps malgré tout a trouvé la solution malgré toi."

    "Ce qui fait l'homme, c'est sa grande faculté d'adaptation."

    "Une vie sans examen ne vaut pas la peine d'être vécue."

    "Ceux qui désirent le moins de choses sont les plus près des dieux."

    "Existe-t-il pour l'homme un bien plus précieux que la Santé ?"

    "Nous ne nous approchons de la vérité que dans la mesure où nous nous éloignons de la vie."

    Platon


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique