• FLORILEGE : Amin Maalouf

     FLORILEGE : Amin Maalouf

     

     Lorsque la foi devient haineuse, bénis soient ceux qui doutent !

    Le Périple de Baldassare

     

    Lorsque l'esprit des hommes te paraîtra étroit, dis-toi que la terre est vaste. N'hésite jamais à t'éloigner, au-delà de toutes les mers, au-delà de toutes les frontières, de toutes les patries, de toutes les croyances.

    Léon l'Africain

     

    La sagesse est la vertu oubliée de notre temps. Un savant qui n'est pas aussi un sage est, soit dangereux, soit, dans le meilleur des cas, inutile.

    Le premier siècle après Béatrice

     

    Quand on est riche, en or ou en savoir, on doit ménager l'indigence des autres.

    Léon l'Africain

     

    Chacun d'entre nous devrait être encouragé à assumer sa propre diversité, à concevoir son identité comme la somme de ses diverses appartenances, au lieu de la confondre avec une seule, érigée en appartenance suprême, et en instrument d'exclusion, parfois en instrument de guerre

    Les Identités meurtrières

     

    Parmi les ingrédients qui composent la vraie sagesse, on oublie trop souvent la lampée de folie.

    Le Périple de Baldassare

     

    Le pays dont l’absence m’attriste et m’obsède, ce n’est pas celui que j’ai connu dans ma jeunesse, c’est celui dont j’ai rêvé, et qui n’a jamais pu voir le jour

    lorsqu'on sent le monde sur le point de chavirer, quelque chose dérègle : les hommes sombrent soit dans l'extrême dévotion soit dans l'extrême débauche

    Les désorientés

     

    "Beaucoup d'Européens ont une femme et une maîtresse, avec des enfants de l'une et de l'autre; mais si l'islam dit qu'on peut épouser les deux, c'est l'idée d'un double mariage qui devient scandaleuse, outrancière, immorale, et c'est la liaison illégitime qui devient respectable."

    Les désorientés

     

    Ce n'est jamais l'amour qui nous trahit c'est nous qui trahissons l'amour

    L'Amour de loin

     

    Le bonheur s'embusque dans la monotonie.

    Samarcande

     Amin Maalouf: Ecrivain francophone d’origine libanaise,membre de l'Académie Française.

     

    « MES POEMES D'AMOUR : Tendre sauvageonnePHOTOS DU PAYS :Les dunes de Merzouga »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :