• BEAUX TEXTES : Etre optimiste

    BEAUX TEXTES : Etre optimiste

     

    ETRE OPTIMISTE

     

     Je suis optimiste parce que je trouve le monde féroce, injuste, indifférent.


    Je suis optimiste parce que j'estime la vie trop courte, limitée, douloureuse.

    Je suis optimiste parce que j'ai accompli le deuil de la connaissance et que je sais désormais que je ne saurai jamais rien.

    Je suis optimiste parce que je remarque que tout équilibre est fragile, provisoire.

    Je suis optimiste parce que je ne crois pas au progrès, plus exactement, je ne crois pas qu'il y ait un progrès automatique, nécessaire, inéluctable, un progrès sans moi, sans nous, sans notre volonté et notre sueur.

    Je suis optimiste parce que je crains que le pire n'arrive et que je ferai tout pour l'éviter.

    Je suis optimiste parce que c'est la seule proposition intelligente que l'absurde m’inspire

    Je suis optimiste parce que c'est l'unique action cohérente que le désespoir me souffle..
     
    Eric-Emmanuel Schmitt est un dramaturge, nouvelliste, romancier et réalisateur
    « HUMOUR SAGESSE: Tel le sage »

  • Commentaires

    1
    Cerise
    Samedi 18 Janvier 2014 à 21:41

    L'optimisme est de volonté, le pessimisme de paresse...


    On peut tout voir en noir ou tout en blanc, ou en gris... Dans un même monde chacun appréhende la vie selon son désir, ses tendances éducatives, sa volonté d'avancer ou pas aussi parfois. Se morfondre peut-être normal ds une détresse réelle, elle devient un mode de vie chez trop de gens oisifs ou jaloux qui espèrent sans efforts obtenir ce que d'autres ont, et souvent pour des besoins superficiels qui n'en valent pas la peine.


    Bises


     


     

    2
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 18:03

    Je pense qu'il y a lieu de distinguer l'attitude du savant et celle du profane

    le pessimisme du savant est philosophique, profond, Guy de Maupassant était fortement pessimiste devant la cruauté et la méchanceté des hommes

    L'attitude du profane est superficielle, régie par les sentiments, elle n'est de ce fait pas constante , ne traduit pas une prise de position sérieuse

    Le pessimisme n'est pas bon pour la santé, soyons optimiste devant les aléas et la brutalité de l'existence

    Merci pour ton apport.

    3
    CERISE
    Lundi 20 Janvier 2014 à 14:57

    Tout homme quel que soit ses croyances ou pas, intelligent cultivé ou pas peut avoir des failles dans son caractère, les savants ne sont pas tous philosophes, ni de grands optimistes, ça se saurait (certains se suicident), mais en effet Guy de Maupassant comme beaucoup d'écrivains et poètes avait très certainement sublimé ds l'écriture et avec génie des angoisses existentielles qu'il devait avoir comme bien d'autres


    C'est très radical de dire que les profanes (sans exception ???) ne serait régis que par les sentiments, ça sous-entend qu'ils auraient moins capacité que des "savants" à gérer leurs états d'âmes où à trouver comment s'équilibrer ??  Je pense que certaines personnes trouvent justement un équilibre positif grâce une passion, une activité sportive, une implication dans l'aide humanitaire, ou simplement dans un travail qu'ils aiment et qui les passionne, simplement ils savent donner un sens constructif à leur vie pour compenser d'autres désillusions, c'est un peu leur manière à eux d'être des "savants" sur leur vie, ainsi ils arrivent à rester ds une certaine forme optimiste, mais surtout je pense que c'est leur mode de penser vers l'avenir et non pas tourné vers le passé qui leur permet de rester positifs dans un monde qui ne l'est plus guère


    Bien à toi


     


     



     


     

    4
    Lundi 20 Janvier 2014 à 21:35

    Pour Maupassant, l'écriture n'a pas tout à fait sublimé ses angoisses car il s'est suicidé mais là n'est pas le problème

    Voltaire voyait en ce monde un monde de mal, c'est un pessimisme raisonné intellectuel et en cela différent d'autres attitudes que je ne condamne pas mais qui s'estompent dès que survient un changement propice ou libérateur, du coup on cesse d'être pessimiste et on sourit à la vie

    Il y a différentes façons de sublimer un manque et tout le monde s'y implique

    Toutefois cela n'entraine pas une position durable irréversible vis-à-vis du monde, de la vie, de l'existence et cela reste l'apanage des penseurs philosophes et consorts

    C'est ce que j'ai voulu signifier par la différence des attitudes

    Merci d'enrichir la question

     

    Bisous

    PS

    Je ne pense pas que le pessimisme soit de paresse à moins que cela concerne les profanes!mdr

    5
    CERISE
    Lundi 20 Janvier 2014 à 23:22

    Voltaire était tout simplement très réaliste des problèmes de son époque, qd à Maupassant, si l'écriture n'a pas suffit à soulager ses peines, elle les à peut-être très certainement un temps canalisées


    Je te rejoins ds l'idée que ce n'est pas forcément durable et irréversible, mais certaines personnalités auront des tendances plus négatives à vivre leur quotidien que d'autres néanmoins;


    J'espère que la "prof âne" se sera cette fois mieux faite comprendre... lol


    Merci d'avoir développé sur ce sujet intéressant


    Bisous


     

    6
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 12:53

    Voltaire a été très affecté par le tremblement de terre qui a fait des milliers de victimes à Lisbonne ainsi que par les guerres qui ravageaient l'Europe(guerre de 7ans...)

    Dans Candide, il définit ainsi l'optimisme :"la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal"

    Il a  vécu son pessimisme mais positivement car il voyait le salut de l'homme dans le travail "le travail éloigne de nous trois maux: le besoin, l'ennui et le vice"

    travailler sans trop raisonner, dans la simplicité et éviter toute recherche de gloire..

    Comme quoi on peut être pessimiste et vivre sereinement

    je préfère Pro Fan, c'est plus optimiste

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :